Bourgogne

Thumbnail

L’AOC Bourgogne est l’appellation générique donnée aux vins de cette même région.
Le Vignoble s’étend sur les départements de la Saône-et-Loire, de la Côte-d’Or, du Rhône et de l’Yonne. Il couvre presque 2 000 hectares de superficie, s’agissant de la production des vins rouges et 850 hectares en ce qui concerne les blancs. Des rosés sont également élaborés mais ils bénéficient de leur propre appellation.

Les sols ce cette aire d’appellation sont très variés en fonction de leur situation géographique. Reposant sur des terrains du jurassique supérieur (Kimmeridgien et Portlandien), ils sont principalement constitués d’argiles, de marnes et de calcaires.

La région bénéficie de l’impact de trois climats. Sa localisation lui confère majoritairement un climat continental mais l’Atlantique à l’ouest et la Méditerranée au sud apportent aussi leurs influences. Les vignes, en fonction de leur terroir d’implantation sont ainsi plus ou moins soumises aux gelées printanières, à des vents dominants doux, à de fortes températures l’été, etc. C’est pour ces raisons que l’on parle de « climats » en Bourgogne, chaque terroir ayant ses spécificités pédoclimatiques, nuancées par l’ensoleillement et les précipitations. Alors, il est courant d’ajouter à l’AOC Bourgogne le nom d’une sous-région, d’une commune ou d’un lieu-dit, pour caractériser les vins selon leur terroir.

Les cépages utilisés sont essentiellement le chardonnay pour les blancs et le pinot noir pour les rouges et les rosés, avec la possibilité de compléter par des cépages tels le pinot blanc ou le pinot gris. Les vins reflètent évidemment la variété des « climats » avec, par exemple des arômes de pierre à fusil et de champignon pour les blancs de l’Yonne ou de fleurs blanches et de silex pour ceux de la Saône-et-Loire. Néanmoins, ils partagent des caractères propres à leur appellation : les blancs sont fins et aromatiques, amples, fermes et onctueux, à la robe or clair aux reflets verts ; les rouges présentent une couleur pourpre évoluant vers la violine avec l’âge, des arômes de petits fruits rouges et noirs, aux notes animales et sous-bois, ainsi qu’une bouche vivante et structurée.
Ces vins sont excellents jeunes mais peuvent mûrir quelques années (2 à 5 ans) pour développer leur potentiel aromatique.

Afficher tous les 8 résultats

Notre newsletter