Clos du Mont-Olivet

Thumbnail

Diverses sources rapportent qu’en 1547 un acte passé devant notaire portait sur une parcelle de vigne d’une éminée se trouvant « ad montem oliveti » mais ce n’est qu’au début de XXème siècle que l’histoire de la famille Sabon et de ce lieu-dit vont être liés. Séraphin Sabon, originaire du village voisin de Sérignan du Comtat épousa Marie, fille de Romain Jausset, propriétaire à Châteauneuf-du-Pape. En 1932, il crée le « Clos du Mont-Olivet ». Le domaine passa ensuite dans les mains de Joseph, le fils aîné de Séraphin. Aujourd’hui c’est Céline, David et Thierry, les petits-enfants de Joseph qui le gèrent.

Le domaine s’étend sur 20.5 hectares pour le Châteauneuf-du-Pape et 11.5 hectares de Côtes du Rhône. Le parcellaire en AOC Châteauneuf-du-Pape est très morcelé.
Les expositions, les mésoclimats et les sols sont très variés, se prêtant plus favorablement à un cépage ou donnant des expressions très différentes d’un même cépage. Pour les rouges, le grenache est ici roi et domine largement l’encépagement, suivi par la syrah, le mourvèdre et le cinsault puis à titre de « guest star », la counoise, le vaccarèse, le muscardin, le picpoul noir et le terret noir.

La culture de la vigne est très raisonnée. La grande majorité des vignes est labourée, la quasi-totalité du vignoble de Châteauneuf-du-Pape est confusé, évitant l’emploi d’insecticides. La vendange se fait en caisses.

Traduire la diversité des cépages et des sols, canaliser la puissance solaire du climat méditerranéen afin d’élaborer des vins au profil certes sudistes mais sans sacrifier à l’élégance, telle est la mission du maître de chai.
Ici, pas de dogme. L’observation du vignoble et le climatologie orientent les décisions : ordre de ramassage des parcelles, assemblage de plusieurs parcelles et cépages dans une même cuve, éraflage ou non, léger foulage ou non …
Les vins rouges sont travaillés par délestages et remontages sans recherche d’une extraction maximale. De nombreuses dégustations décident du travail à accomplir et de la durée de cuvaison. Jus de presse et jus de goutte sont élevés séparément en cuve béton puis assemblés au bout de quelques mois et logés en cuves, foudres et pièces, le pourcentage de chaque contenant variant suivant le millésime.

Le Guide des Meilleurs Vins de France : 3 étoiles (le maximum)
Le Guide Bettane et Desseauve : 4*/5

Voici le seul résultat

Notre newsletter